Indiana Jones (tintinlinliiiin…tintintin)

Le week end dernier, ma soeur a fêté ses 30 ans. Dans des gîtes, à 3 pneus du Menez Hom, au bout du monde, perdus, paumés. C’était réellement un week end d’anniversaire, ce qui implique que la fête commence le vendredi soir et finit le Dimanche soir.

Aucun parent n’aura de mal à imaginer la scène suivante :

Samedi, 16h , les adultes s’extirpent mollement du repas, avec la furieuse envie de faire une sieste, rapport à être en forme le soir (qui est quand même LE soir officiel de la fête, rappelons le) pour le toutouyoutou parce qu’on a plus 20 ans ma bonne dame. Là, le regard se pose sur les enfants. Argl. Cas de conscience. Ils ne sont donc pas sortis depuis presque 24 heures, warning, ils attaquent leur 15è partie d’affilée de DS, le petit qui vient de finir sa sieste, lui (salop d’enfant!) et il pète la forme, lui… on se regarde, et on se dit … mmm.

« Faudrait ptet les sortir quand même, non? » Léger flottement, le temps de mesurer les conséquences. La nuit va tomber dans une heure, il fait froid, il pluviote, et les possibilités à pied sont assez limitées (oui, pour rappel, on sort de table).

Et là, béni soit-il, un des invités nous présente un truc trop bien qui va devenir notre meilleur ami/appât/prétexte pour toutes les sorties à venir : le GEOCACHING.

(Je vous l’accorde, ça a beau bien porter bien son nom, on se demande quand même un petit peu c’est quoi qu’est ce donc. Donc, j’explique : )

Le geocaching, je me demande si ça a pas plus emballé Jules et moi que les enfants :)… non, les enfants aussi, définitivement. Commencer une phrase par : on va aller à la recherche d’un trésor, tu gagnes 1000 points de sympathie. En fait, tout partout dans le monde, en France, même dans ton petit bled tout perdu, tout partout je te dis (puisqu’il y en avait une à portée de pied de notre gîte, hein…), il y a des mini-trésors cachés. Ils sont indiqués par localisation GPS, sur le site geocaching.

Les mini trésors s’appellent des « caches ».

Il y en a des super faciles à trouver, des où tu dois randonner 1h, l’atteindre en kayak… il y a en a des avec juste un bout de papier dedans, où tu ajoutes ton nom à la suite des précédents trouveurs, et tu gagnes la satisfaction d’avoir trouvé (c’était le cas de notre première cache, donc) et il y en a des avec des petits objets. Et dans ce cas, tu prends un objet et tu y places un autre.

Il y en a des à la suite, la première te file l’indice pour trouver la suivante, il y en a des avec des énigmes pour t’aider à deviner la cache.

Quand t’as trouvé, tu mets sur ton profil de geocacheur que tu l’as trouvé (nous on s’appelle kerbiloute, team familiale, si tu nous cherches) et tu deviens collectionneur de caches.

Et puis quand tu veux plus te sentir gardien des cités d’or qu’indiana jones, bin tu peux toi même créer ta propre cache.

Hop, 3/4 d’ heure de temps, les enfants ont couru, ne se sont pas disputés, on a pris l’air, et accompli notre devoir parental en ne laissant pas les enfants pendant 12h d’affilée devant leur écran.

Alors, le geocaching, est-ce que ça n’est pas incroyablement inutile et génial?

 

Publicités

Une réflexion sur “Indiana Jones (tintinlinliiiin…tintintin)

  1. Chez nous, on a découvert le géocaching par notre facteur qui est accro… avec les 3 mômes si on a 1/2 journée inoccupée, on reste à moins de 10 km de la maison, il y en a plein et on (re)découvre notre région…. bon on n’est pas de très bons chercheurs mais même avis, pour pas un rond tu prends l’air avec un « but » qui amuse tout le monde!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s